Qu'en pensez-vous ?

2min -
Qu'en pensez-vous ?

C’est un mail qui tombe comme ça, un mardi soir. Invitation à une réunion, en visioconférence (évidemment…), pour le samedi d’après. L’objet : organiser une concertation sur les mesures de la Convention citoyenne pour le climat traitant du transport de marchandises. Le projet de loi est attendu pour cet automne. Pour ceux qui auraient zappé ces propositions, citons : imposer un suivi régulier de la formation des chauffeurs à l’écoconduite (déjà existant lors des formations continues tous les 5 ans), sortir progressivement des avantages fiscaux sur le gazole, en échange de compensations fortes pour les transporteurs sous forme d’aides au financement accrues pour l’achat de poids-lourds plus propres (ben voyons…), créer une vignette poids lourds et supprimer la taxe à l’essieu (problème de compatibilité avec les Directives européennes), obliger les chargeurs à intégrer des clauses environnementales (déjà dans de nombreux contrats de transport). Donc des taxes et des obligations. Et on voit bien le débat qui va se produire : « vous en pensez quoi ? ». Ben... qu’on n’est pas d’accord.

A priori les arbitrages de haut lieu ont déjà été faits puisque le Président de la République n’a retoqué que la proposition de création du crime « d’écocide », la taxe sur les dividendes des entreprises de plus de 10 millions d’euros, et les 110 km/h sur autoroutes. On a bien vu les aides massives au fret ferroviaire, comme s’il fallait opposer le rail et la route alors que chaque mode a sa pertinence. On a bien compris qu’on ne demande pas au secteur de réduire ses émissions mais bien de se réduire tout court. On va encore expliquer et réexpliquer que le transport routier n’est pas l’ennemi de l’écologie mais un gisement de réduction des gaz à effet de serre et polluants. On va encore démontrer que tout dépend des offres de constructeurs et énergéticiens. On dira aussi que même si les autres modes doublent leur part modale (en X années à coup de X milliards d’aides) on restera majoritaire. Et on (re)soulignera que pénaliser les transporteurs français n’aura qu’un effet : celui de favoriser les concurrents étrangers. Bref, tout ce qu’on n’arrête pas de dire depuis des mois et des années. On va le faire. Mais permettez-nous d’avoir un doute sur le fait d’être entendus…. Vous avez dit concertation ?

Florence Berthelot

Dernières actus

Haut de page