Au prix du mètre carré

3min -
Au prix du mètre carré

Le prix du mètre carré à Paris est onéreux. Il dépasse 10 000 euros en moyenne. C’est ce qui explique que de très nombreuses personnes habitent en périphérie, voire en très grande périphérie, voire même hors Ile de France. Compte tenu de la politique anti-voitures qui s’applique intra-muros dans la capitale, on est plutôt déconseillé de prendre la voiture. Les bus fonctionnent mal car il y a des travaux partout.

Seulement voilà, il est désormais acquis que le métro est au bord de la saturation. Il suffit de descendre dans une station à n’importe quelle heure, pour se dire « mais qu’est-ce qui se passe ? ». Les quais sont bondés, les rames sont pleines. Il parait qu’aux heures de pointe, on atteint une densité dans les voitures de 4 personnes par mètre carré. Sur la ligne 13, ce serait plutôt 5 ou 6. On prend littéralement la forme de ses voisins. Claustrophobes s’abstenir. Surtout quand on meurt de chaud, que la rame s’arrête en plein tunnel et que le conducteur vous annonce qu’on est stoppé « pour régulation ». On est à deux doigts de la crise de panique.

Les autorités en charge expliquent qu’elles en sont conscientes. Que des lignes ou extensions de ligne arriveront bientôt. Bientôt dans le langage administratif cela veut dire en… 2025. Et puis il y a les esprits géniaux qui vous font la morale : prenez le vélo ! Ben tiens… Déjà en plein hiver, les cyclistes sont comme les feuilles d’arbre, ils ont disparu. Ils bourgeonneront au printemps. Ensuite, allez dire aux personnes qui ont du mal à se déplacer ou aux personnes qui ont des poussettes ou des valises de prendre le vélo. Certains « bobo-quinoa » vous diront qu’il faudrait qu’il y ait plus de taxis. Il faudra alors beaucoup plus d’argent aussi.

Bref, la question de la mobilité est centrale en ville comme ailleurs. Elle est liée à la politique de l’urbanisme, de l’implantation des entreprises, à plein de choses. On aimerait bien que les incantations laissent un peu la place au pragmatisme. Cela nous changerait. Que les esprits chagrins qui trouvent qu’on exagère viennent faire un tour dans la ligne 13. Ils verront qu’en termes de santé, de fatigue et de lassitude, le prix du mètre carré dépasse celui des appartements.

Florence Berthelot

Dernières actus

Visio
06/12/2019
Visio
3min Il y a énormément d’activités que l’on ne peut pas faire en télétravail.
Haut de page