Conjoncture du transport routier de marchandises au 4e trimestre 2019 : Les chefs d’entreprises espèrent une légère amélioration de leur activité en 2020

22/01/2020

Au dernier trimestre 2019, les chefs d’entreprises sont légèrement moins pessimistes sur leur activité en 2020. Le baromètre sur la situation des entreprises dans le transport routier de marchandises (TRM) confirme cependant le ralentissement de l’activité en 2019. Le ralentissement de l’activité économique mondiale, les mesures fiscales et sociales de la loi de Finances 2020 ainsi que les mouvements sociaux de fin d’année ont fortement impacté l’activité des entreprises en 2019.

Au dernier trimestre 2019, les chefs d’entreprises sont légèrement moins pessimistes sur leur activité en 2020, après 5 trimestres consécutifs de baisse (graphique 1).
Ils considèrent en revanche que leur activité récente a continué à se dégrader. L’évolution de l’activité récente n’a pas été favorable. Elle se situe pour la première fois depuis 2 ans en dessous de sa moyenne à long terme (graphique 2).
Le ralentissement de l’activité économique mondiale, les mesures fiscales et sociales de la loi de Finances 2020 ainsi que les mouvement sociaux de fin d’année ont fortement impacté l’activité des entreprises en 2019.

Au dernier trimestre 2019, les chefs d’entreprises sont légèrement moins pessimistes sur leur activité en 2020, après 5 trimestres consécutifs de baisse (graphique 1). Ils considèrent cependant que leur activité récente continue à se dégrader. L’évolution de l’activité récente n’est pas favorable, elle se situe pour la premier fois depuis 2 ans en dessus de sa moyenne à long terme (graphique 2).

Un climat des affaires contrasté pour les secteurs clients du TRM

Les évolutions de l’activité des secteurs clients du TRM sont très contrastées.
Le climat des affaires continue d’être favorable dans l’industrie du bâtiment en raison, notamment, de la période préélectorale. Cependant les chefs d’entreprise du bâtiment sont légèrement moins optimistes sur leur activité future.
Le climat des affaires dans le commerce de gros reste favorable pour la fin de l’année.
Dans le commerce de détail généraliste et l’industrie manufacturière, le climat des affaires poursuit sa tendance à la baisse et reste au-dessous de sa moyenne à long terme. Dans ces secteurs d’activité les prévisions, pour les moins prochains, restent défavorables.

L’évolution de l’activité des secteurs clients du transport routier de marchandises est très variable

Les prévisions sur les effectifs futurs se dégradent

Les prévisions des chefs d’entreprises sur leurs effectifs futurs de conducteurs se dégradent par rapport au trimestre précèdent et confirme la baisse continue observée au cours de l’année 2019. L’indicateur est au-dessous de sa moyenne à long terme (graphique 4).

Les prévisions des chefs d’entreprises sur leurs effectifs futurs de conducteurs restent stables par rapport au trimestre précèdent, après une année en baisse. L’indicateur reste légèrement au-dessus de sa moyenne à long terme (graphique 4).

Le moral des chefs d’entreprises au plus bas depuis 2013

Au dernier trimestre, le baromètre sur la situation des entreprises dans le TRM confirme le ralentissement de l’activité en 2019. Le pourcentage des chefs d’entreprises qui estime être plutôt satisfaits ne cesse de chuter au fil des trimestres. Il est passé de 60 % au 1er trimestre à 35 % au 4ème trimestre 2019. La situation des entreprises continue à fortement se dégrader. Le baromètre se trouve à son niveau le plus bas depuis 2013.

Au dernier trimestre 2019, le baromètre sur la situation des entreprises dans le TRM confirme le ralentissement de l’activité en 2019. Le pourcentage des chefs d’entreprises qui estime être plutôt satisfait s'est accru au fil des trimestres depuis le début de l’année. Il est passé de 60 % au 1er trimestre à 35 % au 4ème trimestre 2019. La situation des entreprises continue à fortement se dégrader. Le baromètre se trouve à son niveau le plus bas depuis 2013.
Haut de page