Vous êtes ici

Économie-gestion

La FNTR suit et développe son expertise économique dans tous les aspects touchant à la vie des entreprises. Elle est reconnue comme l’un des meilleurs experts économiques du transport routier de marchandises. Afin d’aider les chefs d’entreprise dans leur gestion quotidienne, des documents d'analyse et de synthèse économiques sont réalisés par la FNTR.

Conjoncture

Le gazole représente environ 1/4 des coûts de revient d’un véhicule travaillant en longue distance et un peu moins d’1/5ème en régional. Les évolutions du gazole figurent donc en tête des préoccupations des entreprises de transport routier.

La structure des coûts de revient souligne la faiblesse de la marge de manœuvre des entreprises de transport routier. Les deux premiers postes (salaire et gazole) représentent à eux seuls environ les 2/3 du coût de revient d’un véhicule en longue distance.


Les entreprises peuvent trouver sur le site web du CNR régulièrement actualisé :

Outils de gestion

Les délais de paiement

L’article L441-6 du code de commerce prévoit que les délais de paiement sont de 30 jours maximum dans le transport routier, mettant ainsi  fin à l’allongement des délais de paiement constaté depuis de nombreuses années.

Le délai de paiement de 30 jours constitue donc dans le secteur du transport routier de marchandises un maximum impératif, une durée à laquelle il n’est pas possible de déroger de manière défavorable au transporteur.

Pour les autres secteurs, la règle est également de 30 jours, mais il existe une possibilité d’un délai supplémentaire.

La limitation des délais de paiement constitue indiscutablement une bouffée d’oxygène pour les trésoreries des entreprises de transport.

La répercussion

En 2005, dans un contexte de forte hausse des prix du gazole, la FNTR a considéré que la solution ne se trouvait pas dans une baisse illusoire de la fiscalité mais dans la répercussion des variations des charges de carburant dans les prix de vente des prestations de transport.  En effet, compte tenu de la raréfaction de la matière première, le prix du gazole est entré dans une phase de hausse inéluctable.

La FNTR a donc réfléchi aux mécanismes qui permettraient aux entreprises de répercuter les variations du gazole dans les prix de vente de transport. Ces travaux ont abouti à l’adoption d’un texte spécifique dans l'article 23 de la loi Sécurité et Développement des Transports (n° 2006-10 du 5 janvier 2006) qui permet aux entreprises de faire varier le prix de la prestation transport en fonction des variations des charges de carburant.

A la faveur de la nouvelle crise pétrolière de 2008, la FNTR a obtenu, dans l'article 38 de la loi relative à la modernisation de l'économie (n° 2008-776 du 4 août 2008), le renforcement du dispositif de répercussion gazole par l'instauration d'une sanction pénale à l'image de celle qui existe pour les délais de paiement.  

Le mécanisme de répercussion n’est pas une indexation automatique. C’est un outil mis au service des entreprises pour répercuter les variations du gazole dans de bonnes conditions.

Les textes de référence se trouvent dans le code de commerce :

 

Site utile

Le comité national routier (CNR), outil créé par la Profession et dont la FNTR est administrateur, produit également un certain nombre d’indicateurs et de notes économiques sur le secteur.