Communiqués de presse

Mouvement des « gilets jaunes » : les entreprises de transport routier de marchandises et de la logistique en état d’urgence économique et sociale
03/12/2018

Pendant qu’à Paris, on s’interroge sur la stratégie à adopter face aux « gilets jaunes » et même si Bruno Le Maire dans sa déclaration de ce matin, n’a pas voulu évoquer leur situation, les entreprises de transport routier de marchandises (TRM) et de logistique subissent de plein fouet les effets des blocages et des barrages filtrants.

Non, il n’y aura pas de « concertation » sur une nouvelle taxation
24/10/2018

Lors de son audition devant la Commission Développement Durable, mardi 23 octobre, Élisabeth Borne, Ministre des Transports a déclaré, à propos du financement des infrastructures, qu’elle avait engagé une concertation avec les Organisations Professionnelles du transport routier.

Jean-Christophe Pic, Président de la FNTR, réitère, lors du Congrès annuel la proposition alternative à l’écotaxe visant à flécher l’augmentation de 4cts du litre de carburant vers la modernisation des infrastructures
18/10/2018

Les 1 000 congressistes réunis en Congrès à Montrouge, représentant les 36 000 entreprises du transport et leurs 400 000 salariés, ont soutenu le plaidoyer de leur Président Jean-Christophe Pic. Ce dernier a fait appel à la responsabilité de l’État pour ne pas adopter de nouvelle mesure fiscale susceptible de freiner la dynamique et les efforts consentis par la profession depuis la crise économique de 2008.

Le Gouvernement ne peut pas prendre un alibi écologique sous prétexte de financer la rénovation des infrastructures sur le dos des transporteurs
25/07/2018

Les organisations professionnelles du transport routier, la FNTR, l’Union TLF et la FNTV, ont été reçues à leur demande mercredi 25 juillet par la Ministre des Transports Élisabeth Borne pour réitérer leur opposition catégorique à toute taxation supplémentaire et ce, quelle qu’en soit la forme. Elles contestent fermement tous les alibis écologiques avancés.

Véhicules utilitaires légers : essai à transformer
18/07/2018

Le 2 janvier dernier, le Premier ministre a confié une mission au député Damien PICHEREAU, pour analyser le développement du recours aux véhicules utilitaires légers (VUL) dans le transport routier de marchandises et formuler des propositions de mesures de régulation nouvelles qui pourraient être promues aux niveaux européen et national. Le rapport, issu d'une quarantaine d'auditions tant de professionnels que des autorités publiques concernées, a été remis le 18 avril à Élisabeth BORNE, Ministre chargée des Transports.

La FNTR, la CSD et l’Unostra, l’Union TLF et le SNTL ne peuvent que soutenir et encourager certaines des recommandations formulées dans ce rapport qui sont un premier pas vers la reconnaissance des spécificités du transport léger. Les 5 organisations professionnelles incitent également les pouvoirs publics à abonder dans le sens du rapport concernant l’obligation du statut de commissionnaire de transport aux plateformes d’intermédiation digitale et à veiller à leur respect de la règlementation en se dotant d’un « contrôleur digital » par DREAL.

Paquet mobilité : la FNTR alerte sur les orientations prises et réaffirme son combat en faveur des transporteurs français
06/06/2018

Les Eurodéputés de la commission des Transports du Parlement européen ont adopté le 4 juin à Bruxelles une série d’amendements sur les trois textes sociaux du premier Paquet Mobilité présenté en mai 2017.Sur les deux amendements les plus attendus : 

  • Le détachement des travailleurs ne s’appliquerait pas aux transports internationaux, seulement au cabotage (27 voix pour – 21 contre)
  • Le cabotage garderait un cadre de 7 jours avec une limite de 48 heures par pays traversé suivi d’une période de carence de 3 jours (voté également par 27 voix pour – 21 contre).

A également été votée la possibilité de repos hebdomadaire régulier en cabine si celui-ci est pris sur un parking sécurisé certifié, ouvrant ainsi une brèche dans l’interdiction du repos en cabine.

Les propositions sont très préoccupantes et les inquiétudes des 37 200 entreprises françaises sont réelles. Forte de sa présence et de son implication européenne, la FNTR fait du combat contre la concurrence déloyale une priorité et n’acceptera aucun compromis sur le cabotage et le détachement notamment.