Oubliez les paroles

1min -
Oubliez les paroles

Si l’origine exacte du mot « lubie » est controversé, le Larousse nous en donne une définition éclairante : « Fantaisie soudaine, caprice extravagant ». Le contenu du programme de certains candidats aux municipales, et notamment ceux à la mairie de Paris ressemble moins à un ensemble de propositions qu’à un catalogue de lubies. On avait déjà l’idée de remplacer le périphérique par une grande allée verte, celle de mettre du gazon sur les voies sur berges. Un propose de déplacer la gare du Nord. L’autre propose de déplacer la Gare de l’Est (qu’est-ce qu’ils ont tous avec les gares ?). Untel veut planter 170 000 arbres (il faut compter par 9 m² d’emprise au sol et 2,5 de profondeur…). Un veut baisser les loyers, supprimer la police municipale. On appréciera celui qui veut créer des « rondes citoyennes ». Une lecture un peu rapide pourrait laisser croire que dans un joyeux esprit de quartier il s’agirait pour les habitants de danser la tarentelle toutes les semaines. Non plus gravement, c’est de faire des tours de surveillance dans les rues. Plus globalement, il faut afficher qu’on est plus vert que vert. Si on comprend bien, et comme le disait Alphonse Allais, il faudrait mettre les villes à la campagne, et la capitale en premier lieu. Bannissons voitures, camions. Vive les trottinettes et les vélos. Au passage, chaque francilien génère 25 tonnes de transport de marchandises par an. Il va falloir un paquet de tricycles et vélos cargo (capacité d’emport entre 100 et 350 kilos…faites le calcul) pour livrer tout le monde.  Question naïve : il n’y a pas des problèmes plus urgents à traiter ? Les travaux incessants, l’accessibilité du métro, les difficultés de livraison, la saleté, la congestion, le bruit, les nuisibles etc…etc. Trop trivial sans doute. Mieux vaut parler de projets pharaoniques à horizon d’une vingtaine d’années que de trouver des solutions pragmatiques à des soucis immédiats. On se demandera après pourquoi les citoyens se désintéressent de la politique… Une proposition -comme ça- aux prétendants à la Mairie. Allez vous promener dans les rues, dans les parcs, dans le métro. Contemplez les rats qui se baladent partout.  Ils sont bien gras et peu farouches. Les experts estiment qu’il y en a près de 5 millions intra-muros (plus de deux fois le nombre d’habitants). Après, on discute. En attendant, oubliez les lubies et les paroles qui vont avec. Merci d’avance. 

Florence Berthelot

Dernières actus

Haut de page