Lobby (Wan Kenobi)*

2min -
Lobby (Wan Kenobi)*

La secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire s’est insurgée à la radio sur la hausse de l’utilisation du plastique. Il faut bien avouer qu’avec la pandémie, les gestes barrières et tous les équipements nécessaires soit pour se protéger ou protéger les autres, on n’est pas trop dans le développement durable. Masques, flacons de gels hydroalcooliques, gants, lingettes à usage unique, c’est la règle du synthétique, plastique et dérivés. On se croirait revenu dans les années 70 avec les téléphones et les tabourets bobine (sauf qu’à l’époque tout était orange !). « Le plastique c’est fantastique » dit la chanson mais manifestement pas pour Brune Poirson. On peut toutefois objecter qu’on n’avait pas vraiment le choix. Mais pas du tout ! La Secrétaire d’Etat a carrément dénoncé cet état de fait en trouvant un coupable (il en faut toujours un quand on parle d’écologie). Si on a tellement utilisé de plastique, c’est parce qu’on y a été poussé par des « lobbies ». Dans sa bouche, c’est comme si elle prononçait le nom de Darth Vador*.  Lobby (lobbies au pluriel) : mot anglais qui signifie « couloir » ou « vestibule ». En 1830, les groupes d’influence venant discuter avec les parlementaires dans les couloirs de la Chambre des Communes à Londres. Le mot désigne aujourd’hui ces groupes d’influence ou de pression, requalifiés aujourd’hui de « représentants d’intérêts ». Et apparemment la Secrétaire d’Etat a le lobby du plastique dans le nez (façon de parler). Néanmoins, on souhaiterait un peu plus de réalisme voire même de vérité. Tout ce qu’on a vécu depuis trois mois nous a obligé à consommer des produits et équipements qu’on n’aurait pas vraiment choisis (même en soldes). Et encore fallait-il qu’ils soient disponibles à temps... Les masques en tissu sont considérés comme masques « grand public » et moyennement efficaces. On n’a pas trouvé de gel en bouteille de verre, ni vraiment eu le goût de se tricoter des gants et des serviettes en lin naturel ou 100% coton. Les lobbies n’y sont pour rien du tout. L’Etat sans doute beaucoup plus, faute de préparation suffisante. Ça fait un peu penser au « lobby routier ». Outre le fait qu’on ne sait pas vraiment de quoi il s’agit, ce fameux lobby serait responsable du fait que les camions acheminent 90% des besoins quotidiens. Et ont permis d’approvisionner -« quoi qu’il en coûte »- les Français pendant le confinement et les quelques activités qui tournaient encore. Ce ne peut donc être que la faute des lobbies ! On peut continuer longtemps à nier que cela est d’abord dû à notre manière de vivre et de consommer, trouver des boucs émissaires et vitupérer sur les ondes. Mais c’est ainsi faire primer l’idéologie sur tout le reste. Et avec ce genre de posture, non seulement on ne fera pas progresser la cause environnementale, mais on ne fera rien progresser du tout.

Florence Berthelot

 

* Les fans de Star Wars comprendront

 

Dernières actus

Apprendre à compter
03/07/2020
Apprendre à compter
2min Soit il y en a qui doivent retourner à l’école apprendre à calculer, soit c’est clairement délibéré…
Haut de page