La Transition énergétique en question: rencontre avec Benoît Boucansaud, Key account Manager GNV France chez Primagaz

5min -
La Transition énergétique en question : rencontre avec Benoît Boucansaud,  Key account Manager GNV France chez Primagaz

M. Boucansaud, pour commencer, parlez-nous du Biogaz, en quelques mots…

Le Biogaz, c’est comme le gaz naturel fossile, exactement la même énergie. C’est du méthane, tout simplement. L’intérêt, c’est qu’il ne nécessite pas d’adaptation moteur. On l’obtient à partir de méthaniseurs, issus de déchets organiques. Des produits agricoles, par exemple. A date, il y a 282 méthaniseurs en France, et ça a tendance à évoluer encore. La force de la méthanisation, c’est qu’elle offre un cercle vertueux complet, de la conception jusqu’à la production d’énergie, ainsi qu’au travers de son utilisation par les transporteurs.

Qu’apportent véritablement le GNV et le BioGNV en termes de réduction des émissions ?

Pour faire simple, c’est 95 % de diminution des particules fines, c’est 50 % de diminution des oxydes d’azote, et c’est entre 20 et 80 % pour le CO2. Ça, ça dépend de l’utilisation qui est faite du BioGNV, si elle est totale ou partielle. A noter également que ce gaz permet de réaliser des livraisons en centre-ville et de nuit car il engendre très peu de bruit, ainsi qu’au sein des ZFE, puisqu’il est titulaire de la vignette Crit’Air 1.

Quel message souhaiteriez-vous faire passer aux transporteurs ?

Je vais citer un des slogans créés par la FNTR : « Si vous l’avez, c’est qu’un camion vous l’a apporté. » Notre objectif aujourd’hui, notre mission, c’est que cela se poursuive, avec l’énergie du GNV, et en accompagnant les constructeurs dans cette dynamique de transition énergétique.

Dernières actus

Haut de page