L'AGEFIPH prolonge ses aides exceptionnelles covid-19 jusqu'au 28 février 2021

2min -
L'AGEFIPH prolonge ses aides exceptionnelles covid-19 jusqu'au 28 février 2021

Prolongation des aides exceptionnelles

RAPPEL : Instituée par loi n° 87-517 du 10 juillet 1987, l’AGEFIPH est l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées. A ce titre, elle gère le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées pour favoriser l’accès et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées.
Les actions initiées et mises en œuvre par l’AGEFIPH visent toutes à faciliter l’insertion professionnelle, en milieu ordinaire de travail, ainsi que le maintien dans l’emploi des personnes handicapées dans les entreprises privées.

Le conseil d’administration de l’AGEFIPH a décidé d’adapter, d’amplifier et de prolonger la durée de ses aides exceptionnelles jusqu’au 28 février 2021.

Elle indique sur son site internet que ces mesures exceptionnelles, d’un coût évalué à 40 millions d’€, pourront être prolongées au-delà si le contexte sanitaire l'impose.

Aides aux entreprises

Équipements de prévention face au covid-19

L’AGEFIPH a mis en place une aide financière pour financer les équipements spécifiques de prévention du risque covid-19 mis à disposition par l’employeur au bénéfice d'une personne sourde et/ou malentendante et aux personnes ayant des troubles cognitifs nécessitant la lecture labiale pour une meilleure compréhension orale et du collectif au sein duquel elle travaille (et notamment le surcoût des masques inclusifs).

Soutien des contrats en alternance

L’AGEFIPH maintient l’aide financière versée aux employeurs de moins de 250 salariés qui rencontrent des difficultés pour poursuivre le contrat d'apprentissage ou de professionnalisation dans le cadre de la crise du covid-19.

Cette aide est calculée en fonction de l’âge de l’alternant et varie entre 1 500 € et 2 500 € pour un contrat d’apprentissage et entre 1 500 € et 3 000 € pour un contrat de professionnalisation. Elle est réservée aux entreprises ayant embauché le salarié plus tard le 10 mai 2020 et dont le contrat se poursuit au-delà du 31 août 2020.

Elle soutient la conclusion d'un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation en versant une aide majorée au recrutement d'une personne handicapée (montant maximum fixé en fonction de la durée du contrat et d’au plus 4 000 € en apprentissage et 5 000 € en contrat de professionnalisation au lieu de 3 000 € et 4 000 € en temps normal). Cette aide est cumulable avec l’aide exceptionnelle versée par l’État dans le cadre de l’aide à l’emploi des jeunes (de 5 000 € ou 8 000 €).

Aides pour le maintien dans l’emploi

Deux aides forfaitaires de 2 000 € sont aussi prévues pour les employeurs :

  • dont la recherche de solution de maintien dans l’emploi d’une personne handicapée précédemment financée par l'AGEFIPH est rendue difficile du fait de la crise sanitaire, et qui a besoin de plus de temps pour rechercher une solution ;
  • ou en vue de compenser le temps supplémentaire nécessaire et/ou de tenir compte des difficultés rencontrées du fait de la crise sanitaire dans la mise en œuvre d’une solution de maintien, définie récemment avec le Cap emploi (ex : délais de livraison du matériel de compensation, difficultés financières, ...).

L'aide à l'accueil, à l'intégration et à l'évolution professionnelle des personnes handicapées est adaptée, par l’assouplissement des délais pour permettre à l’entreprise d’identifier les solutions afin de sécuriser la prise de fonction ou l’évolution professionnelle du salarié en situation de handicap. Elle est plafonnée à 3 000 € et vise à prendre en charge des besoins nouveaux qui peuvent apparaître dans le cadre de la prise de poste ou suite à une évolution du poste de travail consécutive à la crise sanitaire et aux conditions de reprise de l’activité.

Mise en place du télétravail

Tout employeur d’un salarié handicapé pour lequel le télétravail est mis en place dans le cadre de la pandémie et la reprise d'activité, et n’ayant pas mis en place antérieurement de mesure de télétravail pour le salarié concerné, peut bénéficier d’une aide qui est plafonnée à 1 000 €.

Aides aux personnes handicapées

Concernant les personnes handicapées, l’AGEFIPH maintient l’aide exceptionnelle au parcours de formation, qui est un soutien financier de 500 € maximum pour couvrir les dépenses nécessaires pour poursuivre la formation à distance (ordinateur, imprimante, connexion internet…).

Elle maintient aussi l’aide exceptionnelle aux déplacements, pour éviter les transports en commun aux personnes en situation de handicap fragiles ou particulièrement vulnérables et favoriser la reprise d’activité ou la reprise de formation (au plus 100 € par jour, plafonnée à 5 000 € au total).

Est aussi concerné le maintien de la rémunération et de la protection sociale des personnes en situation de handicap en formation professionnelle lorsque celle-ci a commencé et qu’elle se poursuit à distance, ou qu’elle a démarré avant le 16 mars (début du confinement) mais a été suspendue jusqu’à nouvel ordre et en amont du 13 mars pour les personnes handicapées qui ont choisi de ne pas se rendre à leur formation en raison du risque lié à leur santé compte tenu de la pandémie.

L’AGEFIPH précise que cette mesure est destinée aux stagiaires dont la rémunération est déjà prise en charge et qu’il n'y a pas lieu de déposer de dossier, le maintien étant automatique.

Enfin, la cellule d’écoute psychologique ouverte aux personnes en situation de handicap leur permettant d’être soutenues psychologiquement pendant la crise sanitaire (0 800 11 10 09, appel gratuit depuis un poste fixe) poursuit son activité.

Dernières actus

Haut de page