Interview d’Antonio Cardoso, Président fondateur de Radio Supply Chain

5min -
Interview d’Antonio Cardoso, Président fondateur de Radio Supply Chain

M. Cardoso, pour commencer, nous aimerions vous connaître un peu plus. Qui êtes-vous, et quel est votre parcours, en quelques mots ?

Je suis un professionnel du secteur des transport et de la logistique. J’y ai fait toute ma carrière, principalement dans le transport international. J’ai notamment passé douze ans sous Bolloré, et huit chez Geodis, dans des rôles de directeur commercial, de global account manager, en France, mais aussi au Brésil.

Qu’est-ce qui vous a conduit à créer Radio Supply Chain ?

J’ai toujours eu envie de lancer, de créer une activité. Et un jour l’opportunité s’est présentée. Il se trouve que j’aime la radio, et depuis très longtemps. Un de mes amis d’enfance est devenu animateur radio. Dès mes 18 ans donc, je fréquentais ce milieu, et j’ai toujours gardé de bons contacts dans ce secteur d’activité. A force de discuter, je me suis rendu compte qu’il n’existait pas de radio spécifique parlant de transport, de logistique et de Supply Chain. Et j’ai trouvé l’idée intéressante. J’ai commencé à travailler sur le sujet, à voir s’il y avait une pertinence ou pas à créer ce vecteur d’informations… Vecteur qui, pour moi, s’adapte parfaitement aux professionnels, dans la mesure où ils ont rarement le temps de s’informer. J’en suis un bon exemple, et des amis, des anciens collègues travaillant dans le milieu du transport me l’ont tous confirmé. Nous sommes pris par notre quotidien. Et quand on rentre chez soi, on a plutôt envie de penser à autre chose qu’à son secteur d’activité. En conséquence, la radio m’est apparue comme un super vecteur pour palier à ça, car « nomade. » On peut écouter, et faire autre chose en même temps. On peut conduire, arriver au bureau, prendre son café, regarder ses mails… et écouter. On n’a pas besoin d’avoir les yeux rivés sur l’écran pour lire un texte ou voir une image. C’est vraiment ce concept-là qui m’a séduit. Moi-même, lorsque j’étais en fonction, j’étais beaucoup en voiture, et mon premier réflexe à l’époque était d’allumer la radio. Que ce soit pour écouter des informations ou de la musique. Et le concept de Radio Supply Chain est né ainsi, peu à peu. Son principe : prémâcher l’information pour l’adresser ensuite aux professionnels, et les inciter à poursuivre, en fonction de ce qui les intéresse, via d’autres médias, sites internet, etc. histoire d’approfondir.

Alors justement, que va-t-on trouver précisément sur cette radio ?

De l’actualité, avant tout. On se veut objectif, être une sorte de BFM, un France Info du secteur. Comme c’est une radio professionnelle, je pars du principe que ceux à qui elle s’adresse ont en moyenne une heure pour s’informer. C’est le temps de transport le matin, le temps d’arriver au bureau, boire son café, etc. Il y aura donc d’abord un format d’une heure, quotidien, divisé grosso modo en deux parties : une première qui concernera l’actualité, avec un flash info répété tous les quarts d’heure, avec trois, quatre sujets parmi les plus pertinents. Puis, une seconde partie, avec des interviews, et des reportages. A cela s’ajouteront des chroniques hebdomadaires sur des sujets plus développés, comme le droit dans le transport, les assurances, la formation, la partie RH, les achats, etc. Nous aurons également une chronique « Innovation », afin de tenir informé nos auditeurs de tout ce qui se fait dans le secteur, en terme de start-up par exemple, mais nous évoquerons aussi la question de l’hydrogène, dont on parle beaucoup actuellement. Bref, nous ne manquerons pas de matière.

Vous avez opté pour une webradio. Pourquoi ce format ?

Parce que le web nous permet de réaliser tout cela. J’ai un peu l’impression de me retrouver dans les années 1980, avec l’explosion des radios libres en France. Le digital nous permet de créer des web radios très facilement. On n’a pas besoin d’une onde hertzienne pour transmettre, c’est un avantage énorme. En plus, aujourd’hui, la majorité des gens écoutent la radio sur leur smartphone. Les postes, c’est quasiment fini. Ce qui m’étonne, c’est que personne n’ait pensé jusqu’à présent à créer une radio sur ce sujet. Il est vrai qu’en général on pense d’abord « presse écrite » pour informer les professionnels. Mais c’est dommage car tous les vecteurs sont bons pour communiquer aujourd’hui, et je pense que celui-ci est pertinent. Peut-être même plus que les autres, pour toutes les raisons évoquées précédemment.

Radio Supply Chain sera donc lancé le 31 mai prochain… Quel sera le programme de cette première journée ?

Déjà, nous serons en direct, ce sera d’ailleurs la seule fois, entre 9h et midi, avec divers invités, et plusieurs thèmes abordés. Nous parlerons notamment de transport routier, au travers de la Loi Climat & résilience, en présence de Florence Berthelot, Déléguée générale de la FNTR, Alexis Degouy, Délégué général de TLF et Jean-Marc Rivera, Délégué Général de OTRE. Et nous poursuivrons avec d’autres choses ensuite. Ce sera très riche, avec des tables rondes, des interviews, etc. L’ensemble sera rediffusé toute la journée sur le site, puis disponible en podcasts, avec une application téléchargeable via Apple ou Google.

Radio Supply Chain

Dernières actus

Haut de page