Evolution de l’application «Tous Anti-Covid»

5min -
Evolution de l’application «Tous Anti-Covid»

1/ L’application «Tous Anti-Covid» : de quoi s’agit-il ?

L’application «Tous Anti-Covid» permet à l'utilisateur testé positif au coronavirus de prévenir immédiatement les personnes qu'il aurait pu contaminer durant sa période de contagiosité. Seuls les contacts qui ont préalablement téléchargé l'application sont informés. L'objectif est de permettre aux cas contacts de se surveiller, de consulter un médecin, de se faire dépister, où s'isoler le cas échéant.

2/ La mise à jour de l’application : vers un certificat de vaccination

L’application mobile «Tous Anti-Covid» est, depuis lundi 19 avril, en cours de mise à jour pour intégrer un «carnet». Cette nouvelle fonctionnalité permettra de stocker la preuve d’un résultat de test valide (et négatif), qu’il soit antigénique ou PCR. Elle permettra également de stocker «un certificat de rétablissement du Covid-19» et, à partir du 29 avril prochain, l’attestation de vaccination.

Concrètement, tous les organismes habilités à réaliser des tests (laboratoires, pharmacies, etc.) feront remonter les données vers le système SI-DEP géré par l’Assurance maladie, qui les signera pour garantir leur authenticité.

L’utilisateur de l’application «Tous Anti-Covid» recevra alors un SMS lui permettant de récupérer cette preuve, qu’il pourra intégrer (ou non) dans son application. «Elle pourra être remise en main propre pour la version papier par les personnels de santé ainsi que les laboratoires, ou disponibles en numérique sur la plateforme dédiée sidep.gouv.fr», précise le ministère de l’Économie dans son communiqué.

La France testera son dispositif sur certains vols reliant la métropole à la Corse (Air France et Air Corsica informeront leurs clients éligibles), puis dans les semaines à venir vers l’Outre-mer. Il faudra ensuite obtenir l’aval de la Commission européenne pour le généraliser aux voyageurs transfrontaliers.

ATTENTION : l’application «Tous Anti-Covid», bien que recommandée par les pouvoirs publics, ne revêt aucun caractère obligatoire. Un employeur ne peut ainsi pas exiger de ses salariés qu’ils intègrent à leurs téléphones cette application.

Dernières actus

Haut de page