Brexit et transport routier - La FNTR et les fédérations professionnelles partenaires demandent la prolongation de la période de transition

2min -
Brexit et transport routier - La FNTR et les fédérations professionnelles partenaires demandent la prolongation de la période de transition

Au regard de l’incertitude quant à l’issue des négociations sur les relations futures entre le Royaume-Uni et l’UE, les entreprises de transport routier de marchandises que représentent nos fédérations - FNTR, BGL, NLA, FinMobility, FEBETRA, TLN, ZMPD - sont très préoccupées.

En effet, nous représentons les intérêts d’un secteur essentiellement composé de PME qui, à l’approche du Brexit, ont besoin de certitude et de temps pour se préparer notamment pour intégrer les nombreux surcoûts qui devront être pris en compte.

La crise actuelle causée par la pandémie de COVID-19 donne à nos autorités une meilleure compréhension du rôle clé du transport routier de marchandises pour l’ensemble de l’économie.

Un "no deal" fin 2020 aurait un fort impact négatif sur le transport et la logistique. Nos entreprises subissent déjà aujourd’hui les conséquences de la crise du coronavirus et subiront demain une crise économique sans précédent.

C’est pourquoi nous appelons avant le 1er juin et le début du 4e cycle décisif de négociations entre le Royaume-Uni et l’UE à prolonger la période de transition. Cette période sur un ou deux ans sera nécessaire pour établir clairement les règles qui devront s’appliquer uniformément entre les deux parties.

Dernières actus

Haut de page