Vous êtes ici

TRM allemand : Le CNR publie une étude détaillée

L’étude du CNR (comité national routier) sur le TRM allemand recense les évolutions réglementaires et économiques apparues depuis la première version de l'étude réalisée en 2005. L'étude de 2012 met en lumière les caractéristiques du pavillon allemand et analyse son activité. Elle fait également une comparaison avec le TRM français.

Les caractéristiques du TRM allemand

Le pavillon allemand se trouve en tête du classement de l’activité du TRM européen grâce au dynamisme de son activité nationale.

Bien que les entreprises du TRM allemandes profitent d’un coût de main d’œuvre avantageux, les autres postes de coût comme les péages ou encore le carburant annulent en partie cet avantage.

Les coûts sont très hétérogènes selon les Länder, ce qui permet au pavillon allemand de garder une réserve de compétitivité à l’Est où les coûts sont minimisés et la productivité optimisée.

Son activité internationale se trouve cependant en baisse. Les atouts du pavillon allemand ne suffisent pas pour faire face à la concurrence des pavillons des pays voisins comme la Pologne ou la République tchèque.

Comparaison France - Allemagne

L’étude compare le TRM français et allemand sur les différents postes de coût de revient (comme le coût de la main d'œuvre, du carburant, des péages etc.) ou encore des conditions d'emploi.

Selon les estimations du CNR, le coût de revient (hors coûts de structure) rapporté au km dans les Länder à l’Est de l’Allemagne est de 15 % inférieur au coût français. Cet écart n’est que de 5 % pour les Länder de l’Ouest.