Vous êtes ici

Non à une hausse des tarifs de péage

Selon la presse économique, les discussions entre les pouvoirs publics et les sociétés concessionnaires d'autoroute semblent porter sur deux points principaux :

  • la question du financement d'un "plan de relance autoroutier" qui viendrait renforcer le programme d'investissements en faveur des infrastructures de transport annoncé par le président de la République
  • la question de l'augmentation de 50% de la redevance domaniale

En échange de l'effort financier consenti par les sociétés concessionnaires d'autoroute, l'Etat envisagerait un allongement des concessions autoroutières.

Il serait également question pour les pouvoirs publics de permettre, à titre de compensation, une hausse des tarifs de péage.

La position et l’action de la FNTR

La FNTR s’oppose à toute augmentation des tarifs de péage pour 2014.

Les sociétés concessionnaires d'autoroute bénéficieront déjà d'un effet report du trafic poids lourds vers les autoroutes privatisées lors de l'instauration de la taxe poids lourds sur le réseau national non concédé. L'effet d'aubaine pour les sociétés concessionnaires d'autoroute est estimé par l'administration à environ 250 millions d'euros par an.

Les sociétés concessionnaires ont déjà bénéficié d'un effet d'aubaine à l'occasion de l'application en France de la directive eurovignette. Cet effet d'aubaine avait été dénoncé par la Cour des Comptes dans son rapport annuel de 2008. La Cour avait déploré la non-compensation de la baisse des remises consenties aux poids lourds dans la politique tarifaire des sociétés d'autoroute.

La fédération a alerté par courrier le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, de sa position.