Vous êtes ici

CGPME et budget 2014

Lors de la présentation des orientations budgétaires 2014, le ministre du Budget a annoncé la création d'un nouvel impôt sur l'Excédent Brut d'Exploitation (EBE), une modification de la C3S (Contribution sociale de solidarité des sociétés) et la disparition de l'IFA (Imposition forfaitaire annuelle) étant également évoquées en parallèle sans plus de précision.

La position de la CGPME est simple, claire et lisible : cela ne doit pas se traduire par un euro supplémentaire de prélèvement sur les PME.

La CGPME, au nom de ces centaines de milliers de chefs d'entreprise souvent excédés, parfois désabusés, souligne l'absolue nécessité de ne pas taxer davantage les PME, maillons essentiels d'une hypothétique reprise de la croissance et de l'emploi.