Congrès FNTR 2013

La fédération a organisé son congrès annuel les 15 et 16 octobre 2013 au centre des congrès de la cité des sciences et de l'industrie de la Villette, à Paris. Près de 1000 personnes se sont retrouvées au 68eme Congrès de la FNTR : les chefs d’entreprises adhérents à la FNTR ainsi que l’ensemble des partenaires économiques et institutionnels de la Fédération.

Une journée professionnelle studieuse

L'assemblée professionnelle du mardi 15 octobre a permis aux chefs d'entreprise de transport routier, adhérents à la FNTR, de débattre et d’aborder les thèmes qui préoccupent aujourd’hui la profession : Economie et compétitivité, le TRM au cœur de la fiscalité écologique, le social, un élément stratégique de l’entreprise.

Des débats avec l'environnement

Mercredi 16 octobre, l’assemblée plénière a ouvert les débats avec Christian de Perthuis, Président du comité national pour la fiscalité écologique. La problématique de la fiscalité écologique va accompagner les entreprises de transport routier dans les années à venir. L’enjeu consiste donc à préparer le secteur aux évolutions inéluctables alors même que la question de la taxation de la matière première du transport routier (gazole) est très sensible.

Le professeur Rémy Prud’Homme a présenté l’étude commandée par la FNTR sur les coûts externes du transport routier. Les résultats présentés «sont que dans tous les cas les poids lourds payent plus, et souvent beaucoup plus, en taxes spécifiques que les coûts qu’ils causent à la société ».

Le débat sur l'Europe des transports, et notamment sur la question de l'harmonisation sociale a réuni Roberto Parillo (président de la section transport routier de ETF), Gilles Savary, député, vice-président de la commission transport du parlement européen de 2004 à 2009, et Florence Berthelot déléguée générale adjointe de la FNTR et Vice-Présidente du Comité de liaison du transport routier de marchandises pour l’Europe à l’IRU (Union Internationale de la Route).

L’économiste Isabelle Job-Bazille, directrice des études économiques au Crédit Agricole,  a développé son analyse de la crise actuelle. Une vision économique vaste qui a permis  de donner plus de visibilité aux chefs d'entreprise dans cette période de crise.

Le ministre des Transports a annoncé la date du 22 octobre comme première rencontre de l'observatoire de l'écotaxe poids lourds.

Tous les acteurs concernés : Ecomouv, les SHT, les organisations professionnelles et l’Etat, seront réunis pour faire un point d’étape sur l’avancement de la mise en place du dispositif. Frédéric Cuvillier a effectivement répété l’importance à sécuriser le dispositif avant le déploiement officiel de la taxe poids lourds.

Il a souligné aussi que tout sera mis en œuvre pour veiller à ce que la majoration forfaitaire soit bien appliquée avec le concours de la DGCCRF.

Il a également souhaité réitérer son fort engagement en faveur du transport routier.