Congrès FNTR 2012

Le congrès de la FNTR était organisé les 14 et 15 novembre 2012 au Palais des Congrès de Paris et a réuni près de 1000 participants. Parmi les congressistes : une majorité de chefs d’entreprises adhérents de la FNTR mais aussi des partenaires de la fédération (économiques ou institutionnels).

 

Dossiers professionnels

La première journée, exclusivement réservée aux chefs d’entreprises adhérents de la fédération a permis de faire le point sur les dossiers professionnels et sur l’action de la FNTR. La conjoncture, les relations sociales, les dossiers européens, la taxe poids lourds et la question cruciale de sa répercussion, mais aussi le chantier de la sous-traitance dans le secteur, ont été largement expliqué et débattu.

L’enjeu : la compétitivité des entreprises

Le lendemain, lors de l’assemblée plénière ouverte à tous, l’économiste de renom Eric Heyer a développé son analyse de la crise actuelle. La question de la compétitivité des entreprises de transport routier de marchandises a été appréhendée au travers d’un débat réunissant économistes (Eric Heyer et Nicolas Bouzou), un chef d’entreprise (Dominique Mauffrey) et le Président de la CGPME (Jean-François Roubaud).

La question des relations sociales en entreprises (levier possible de la compétitivité ?) a également été débattue entre un représentant de la CFDT Transports (André Milan), un chef d’entreprise (Michel Sarrat), et un représentant FNTR (Florence Berthelot).

Sont également intervenu au cours de cette assemblée plénière , François Loos, Président de l'ADEME, et Rémy Prudhomme, professeur émérite. 

Le ministre fait des annonces

Le 67e congrès a été conclu par le Président de la FNTR, Jean-Christophe Pic, puis le ministre des transports Frédéric Cuvillier.

Lors de son allocution, le ministre a annoncé que :

  • les modalités de la répercussion de la taxe poids lourds qui entrera en vigueur en juillet 2013 seront entièrement revues. Le décret contesté du 4 mai 2012 relatif aux modalités de la répercussion sera donc abrogé. Le nouveau mécanisme de répercussion sera forfaitaire et majoré des charges induites (frais administratifs techniques et financiers). Le nouveau dispositif sera enfin sécurisé par le recours à la loi. Cette loi sera adoptée début 2013
  • la France s’opposera à Bruxelles, à toute libéralisation éventuelle du cabotage telle que prévue par le règlement européen accès au marché adopté en 2009
  • le 44 tonnes sera généralisé à compter du 1er janvier 2013 non pas à 6 essieux mais à 5 essieux avec une limite de charge à l’essieu de 12 tonnes. La nouvelle réglementation relative au 44 tonnes sera publiée au Journal Officiel ces jours prochains

La vidéo

Quatre chefs d'entreprise reviennent sur les travaux du jour 1 et sur les messages du transport routier (cliquer sur l'image).

Photos

Près d’un millier de personnes ont participé au 67e congrès de la FNTR

Plus de 400 chef d’entreprises ont participé aux ateliers de travail le 1er jour du congrès

Vote en séance : Jean-Christophe Pic a été réélu Président de la fédération

Jean-Christophe Pic et Frédéric Cuvillier lors de la clôture du congrès

Jean-Christophe Pic interpelle le ministre sur les dossiers qui préoccupent les chefs d’entreprise du secteur

Dans son discours, le ministre des transports fait des annonces importantes pour le secteur, notamment sur la répercussion de la taxe poids lourds