Vous êtes ici

Un nouveau standard e-CMR pour permettre l’interopérabilité

La FNTR associée à l’IRU, travaillait depuis plus d’un an avec l’UN/CEFACT (Facilitation des Procédures Commerciales et le Commerce Électronique des Nations Unies) pour développer un standard technologique pour la création de lettres de voiture électronique permettant un partage homogène des données.

Officiellement lancé le 2 mars à l’occasion d’une session spéciale du groupe transport de l’UNECE (United Nations Economic Commission for Europe) ce nouveau standard a été lancé par les Nations Unies dans l’objectif de simplifier le transport international.

En effet, actuellement, un opérateur de transport peut être amené à utiliser différents services pour créer et gérer une lettre de voiture international CMR. Or, la trop grande hétérogénéité de ces services utilisés par les différents acteurs du transport international coopérant entre eux limite la capacité du secteur à profiter des nouvelles technologies.

Cette Interopérabilité entre les différentes solutions de lettre de voiture électronique permise par ce nouveau standard e-CRM va simplifier les services pour les opérateurs de transport, chargeurs et les autorités concernées ainsi que pour tout secteur impliqué dans une opération de transport de marchandises par la route.

Les règles pour le transport international de marchandises par route sont couvertes par la convention CMR des Nations Unies, ratifiée par 55 pays en Europe, au Moyen Orient et en Afrique du Nord ainsi qu’en Asie Centrale.