Vous êtes ici

Transport routier de marchandises 2018 : Une bonne santé en trompe l’oeil ?

Panorama du transport routier de marchandises

En 2018, selon l’étude annuelle réalisée par la Banque de France, 8 entreprises sur 10 du transport routier de marchandises (TRM) enregistrent une augmentation de leur chiffre d’affaires. Cependant, en termes de la valeur ajoutée, les résultats sont beaucoup moins favorables, seulement 4 entreprises sur 10 connaissent une progression de leur valeur ajoutée en 2018. Ce ralentissement de la valeur ajoutée s’explique par une hausse des charges des matières premières, notamment sur l’augmentation du prix du gazole qui a doublé entre janvier 2016 et octobre 2018. Le poids des matières premières dans les chiffres d’affaires des entreprises est passé de 10,2 % en 2017 à 10,9 % en 2018. Sous l’effet d’une augmentation du prix du gazole, la croissance de la valeur ajoutée (+3,3 %) est inférieure de moitié à celle du chiffre d’affaires (+7,1 %) en 2018.

Par ailleurs, le taux d’investissement continue de progresser pour se trouver à son niveau le plus haut depuis 2014. En 2018, 1 entreprise sur 2 investit plus de 18 % de sa valeur ajoutée.

Des créations d’entreprises et le recrutement en hausse pour le TRM

Des créations d’entreprises et le recrutement en hausse pour le TRMEn 2018, le nombre d’entreprises du TRM progresse de 8,8 % par rapport 2017. Cette progression est supérieure à celle de la moyenne de la France (+8,0 %). Concernant les défaillances d’entreprises dans le TRM, leur nombre augmente également de 2,8 %, par rapport 2017, un nombre supérieur à la moyenne française +1,9 %. En résultat, le TRM a 1 défaillance pour 3 créations (plus élevé que la moyenne nationale). Le recrutement continue en hausse pour les effectifs internes comme pour le personnel intérimaire. Le TRM enregistre une croissance des effectifs internes de 3,1 % en 2018, contre 2,7 % en 2017. Cette croissance est plus élevée à celle de la moyenne française (+2,7 %).

Chiffre d’affaires et rentabilité : des dynamiques contraires

Chiffre d’affaires et rentabilité : des dynamiques contrairesEn 2018, 8 entreprises sur 10 ont enregistré une progression de leur chiffre d’affaires, parmi ces entreprises, 27 % ont augmenté leur chiffre d’affaires entre 0 et 5 %. En résultat net, les chiffres ne sont pas très optimistes car seulement 4 entreprises sur 10 ont connu une progression, soit moins de la moitié à celles qui ont augmenté leur chiffre d’affaires. C’est-à-dire que moins de la moitié des entreprises du TRM ont réellement gagné plus d’argent que l’année précédente.