Vous êtes ici

Transport : plus que jamais un secteur d'insertion, d'emploi et de formation

Le 13/12/2018 | Social

Transport : plus que jamais un secteur d'insertion, d'emploi et de formation

Le rapport OPTL 2018 dresse cette année encore un état des lieux très dynamique de l’emploi et de la formation de la branche Transport. Et si le rythme de croissance de l'emploi pour l’ensemble de la branche ne cesse de croitre, le secteur du transport routier de marchandises (TRM) et de la logistique en sont les locomotives, avec une croissance de + de 4% (15.000 emplois créés en 2017).

Le rapport 2018 de l’OPTL (Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les métiers du Transport et de la Logistique) a été présenté le 11 décembre 2018 aux partenaires sociaux et la presse. Ce rapport dresse le panorama de l’emploi et de la formation de la branche transport qui regroupe les 6 grandes activités : transports routiers de marchandises (TRM), transports routiers de voyageurs, activités sanitaires, activités de déménagement, activités de prestations logistiques, et transports de fonds et de valeurs. Au 31 décembre 2017, l'ensemble de la branche des transports routiers et activités auxiliaires du transport comptait 701 400 salariés. Près de 49 000 emplois ont été créés en 10 ans, et ce malgré la crise économique de 2008. Le rythme de croissance de l'emploi salarié dans la branche a été de 2,5% en 2016 et est en 2017 de 2,6%.

Une branche pourvoyeuse d'emploi grâce au transport routier de marchandises et aux activités de prestations logistique

La croissance de l'emploi est portée par deux secteurs :

  • le TRM, d'une part, dont la croissance d'emploi pour l'année 2017 est de +3,9% (soit 13 000 emplois créés)
  • les activités de prestations logistiques, dont la croissance d'emploi pour 2017 est de +4,8% (soit 2000 emplois créés)

95 % des salariés (hommes ET femmes) en CDI : un taux supérieur à la moyenne nationale

Alors que 88% des salariés français sont titulaires d'un CDI, ce taux atteint presque 95% (tant chez les femmes que chez les hommes) en TRM. Il est stable, à ce niveau, depuis de nombreuses années. Le modèle de contrat est le CDI à temps plein. A noter : il y a autant d’hommes (en pourcentage) à temps plein dans la branche qu’au niveau national. Toutefois, les femmes travaillent plus à temps plein dans la branche que dans le reste de l’activité nationale.

La formation professionnelle : un axe majeur de la branche

En 2017, 273 372 salariés de la Branche du Transport routier ont été formés, soit 25,5 % de l’ensemble des salariés de la Branche. 77 863 de ses salariés formés étaient des femmes, soit 28,48 % des salariés formés de la Branche.

L’impact positif de mesures telles que le CICE

Plus que jamais, les chiffres montrent que la branche des transports routiers et activités auxiliaires du transport est une branche responsable, laquelle a des résultats probants tant en termes d'emploi que de formation professionnelle. Compte tenu de la structuration des transports routiers, ces éléments révèlent également l'impact positif de mesures telles que le CICE, parfaitement adaptées aux entreprises, et qui ont indiscutablement été utilisées conformément aux objectifs poursuivis par les pouvoirs publics.