Vous êtes ici

OPCO Mobilités : top départ !

Le 25/03/2019 | Social

OPCO Mobilités : c'est parti !

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 prévoit la création d’opérateurs de compétences (OPCO). Issus de la disparition des OPCA, dégagés de la fonction de collecte et réorganisés par filières économiques cohérentes, ces OPCO auront pour missions de :

  • Financer des contrats d’apprentissage et de professionnalisation
  • Apporter un appui technique aux branches sur divers registres (certifications, coût alternance, GPEC)
  • Mettre en œuvre le CPF dans le cadre des projets de transition professionnelle
  • Assurer un Service de proximité aux TPE /  PME et financement d’actions de formation au bénéfice des entreprises de moins de 50 salariés

Le nouvel OPCO Mobilités regroupe au total 21 branches dont les Transports routiers et activités auxiliaires de transports, les Réseaux de  transports publics urbains de voyageurs, la Branche ferroviaire, les Services de l’automobile, la RATP (entreprise assimilée à une branche), etc.

Ainsi ce sont déjà 210 000 entreprises comptant 1,6 million de salariés qui bénéficieront d’une offre de service rénovée, adaptée à leurs besoins et distribuée au plus près des besoins locaux. Près de 50 000 alternants bénéficieront de l’appui de ce dernier.

Jusqu’à la semaine dernière, seule la CGT côté syndical avait  signé l’accord constitutif de l’OPCO. Les autres organisations syndicales avaient souhaité disposer d’un accord de branche fixant les modalités de fonctionnement au sein du Conseil des métiers de la branche. Les organisations patronales ont donc proposé un projet d’accord en ce sens, qui a permis de recueillir la signature de la CFDT, CFTC, FO et de la CFE-CGC. Le 19 mars, la création de l’OPCO Mobilités a donc été annoncée de façon officielle.

Un esprit de responsabilité de l’ensemble des partenaires sociaux dont se félicite la FNTR

Dans son communiqué de presse de lancement, l’OPCO Mobilités rappelle qu’il a pour ambition de contribuer à structurer l’emploi et les compétences des métiers de la mobilité des personnes et des marchandises, s’inscrivant pleinement dans les enjeux des transitions numériques, énergétiques et écologiques.

Les prochains mois seront dédiés à la mise en place opérationnelle de ce nouvel opérateur. Dans une première phase l’OPCO Mobilités proposera aux OPCA préexistants une convention de mandat permettant à ces derniers d’assurer une continuité de services. Pour les entreprises, la bascule se fera donc à la rentrée de septembre.