Vous êtes ici

Logistique : un référentiel Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) spécifique bientôt disponible

Logistique : un référentiel Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) spécifique bientôt disponible

Dans le cadre de la stratégie nationale « France Logistique 2025 », le gouvernement a prévu la mise en place d’un référentiel RSE commun et partagé par l’ensemble des acteurs de la logistique. Le 28 septembre un séminaire officiel de présentation de ce référentiel s’est tenu à Bercy en présence de la Ministre des transports.

Le développement durable se base sur 3 piliers étroitement interdépendants, cohérents et équilibrés, à savoir : l’environnement, le social et l’économie. La RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise) est la contribution des entreprises aux principes du Développement Durable. La Commission Européenne définit le concept comme « l’intégration volontaire par les entreprises, de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes ».

Conscient de la nécessité de préparer les acteurs économiques aux transitions en cours dans le secteur de la logistique (numérique, écologique, énergétique), le Gouvernement s’est engagé, en 2016, au travers de sa stratégie nationale « France Logistique 2025 », dans un plan d’actions mobilisant les services de l’État. L’établissement d’un référentiel RSE en Logistique faisait partie de ces actions. Après un travail de 3 ans, en concertation avec l’ensemble des acteurs du secteur, et auquel la FNTR et ses adhérents ont participé activement, les résultats de ces travaux seront présentés en janvier 2019 au Ministère pour une validation définitive du référentiel qui sera, dès lors, disponible pour tous.

2 objectifs principaux pour le Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) Logistique

Tout d’abord, accompagner les entreprises de la filière logistique dans une démarche de responsabilité sociétale, et tout particulièrement les TPE, PME et ETI. D’autre part, faciliter les échanges entre donneurs d’ordres et prestataires de services logistiques, notamment lors des appels d’offre. Guide d’engagement volontaire, il ne constitue ni une norme, ni un label, et ne relève d’aucune obligation législative ou réglementaire.

En s’adressant à la fois aux Opérateurs d’Activités Logistiques (OAL), aux transporteurs et aux Donneurs d’Ordres, ainsi qu’aux collectivités publiques (État, région, département, commune), établissements publics, ONG, etc., il se veut commun et partagé par l’ensemble des acteurs de la filière logistique.

La RSE de quoi parle-t-on ?

La RSE vise un équilibre cohérent entre efficacité économique, équité sociale et préservation de l’environnement. En adoptant des pratiques plus éthiques et plus durables dans leur mode de fonctionnement, les entreprises doivent ainsi pouvoir contribuer à l’amélioration de la société et à la protection de l’environnement. Telle que définie dans des standards internationaux, la RSE est composée de sept champs d’action : gouvernance, droits de l’Homme, social, environnement, loyauté des pratiques, enjeux liés aux clients / consommateurs, implication dans les territoires.