Vous êtes ici

La FNTR et l’Union TLF dénoncent l’usage incohérent du principe de précaution qui paralyse les transporteurs et demandent des mesures d’urgence

En introduction de leur rendez-vous ce matin avec Élisabeth Borne, la FNTR et l’Union TLF ont souligné la situation inadmissible causée par une action non coordonnée des préfets. Alors que les entreprises et les conducteurs sont mobilisés pour assurer la continuité de toute l’activité économique française, ils attendent solidarité et responsabilité de la part des pouvoirs publics.

C’est pourquoi la FNTR et ‘l’Union TLF ont exigé, dans les plus brefs délais, des dérogations générales zonales pour la circulation pour les poids-lourds, sur toutes les activités (et non pas uniquement les hydrocarbures comme initialement envisagé). C’est toute l’activité économique qui en dépend.

La FNTR et l’Union TLF ont également fait suivre leur demande urgente de dérogation, applicable dès ce week-end, sur le temps de conduite et de service des conducteurs, afin de satisfaire les demandes d’approvisionnement de l’écosystème économique français, et donc des Français en général.

Les deux Fédérations demandent à leurs entreprises adhérentes de leur faire parvenir le montant des préjudices estimés à ce stade, de façon à ce que soit abordée, chiffres en main, avec les pouvoirs publics, la question de la réparation.