Vous êtes ici

Grève du zèle des douaniers à Calais : la FNTR dénonce une gestion inadaptée de la crise

Grève du zèle des douaniers à Calais : la FNTR dénonce une gestion inadaptée de la crise

Depuis Lundi, l’intersyndicale douane a engagé un mouvement de grève illimité à Calais et Dunkerque mettant en péril l’activité économique de la région. La FNTR a interpelé le préfet de région pour demander une gestion de la crise plus concertée.

Cette grève du zèle entraine des points de blocage et des temps d’attente pour passer vers la Grande Bretagne, mais impacte aussi les transports locaux hors trafic transmanche.
En conséquence de ce mouvement, le port de Calais, afin de débloquer la rocade portuaire, met en stationnement les véhicules sur le port Est.

Un de nos adhérents nous signale le parcours du combattant de l’un de ces conducteurs, le Mardi 5 mars. Le véhicule est arrivé au port à 8h, il est resté sur le port Est jusqu’à 13h, à 13h les services du port ont envoyé le véhicule vers le buffer jusquà 17h.

De 17h à 18h30, les contrôles ont été réalisés pour pouvoir embarquer sur le bateau de 18h30.

9h d’attente pour un seul véhicule et ce cas n’est malheureusement pas isolé !!!

La préfecture du Pas-de-Calais publiait hier soir sur son compte Twitter les mesures reconduites mais aucune communication préalable, malgré nos demandes insistantes, n’a eu lieu avec les organisations professionnelles.

Nos entreprises ont été victimes également de blocage de véhicules sur l’A16 et A26, mesures prises par la préfecture pour éviter la thrombose de Calais. Même si cette mesure est louable, ne pas signaler par anticipation aux transporteurs leur mise en place, revient là aussi à pénaliser les transporteurs qui ne sont pas concernés par le problème Transmanche. Ni la FNTR, ni les entreprises n’ont été informés des mesures prises par la préfecture avant mardi soit 24h après le début de la grève des douaniers.

Des véhicules Benne TP ont été immobilisés entre la sortie Nouvelle Eglise et Marck, véhicules qui revenait d’un chantier sur le secteur de Dunkerque.

Outre le blocage, opéré sans le moindre tri, quelle considération porte l’Etat, vis-à-vis de notre personnel lorsque on parque ces derniers sans aucun accès aux commodités sanitaires, sans aucune assistance alimentaire. Tous les véhicules routiers ne sont pas équipés pour laisser le personnel à l’arrêt, tous les conducteurs n’ont pas à bord de quoi se restaurer.

Les adhérents de la FNTR sont exaspérés par cette très mauvaise considération de nos métiers, subissant la double peine de perte de CA et de coûts supplémentaires liés aux attentes des conducteurs.

Après les Gilets Jaunes, la Neige, les Douanes, et après ?

Nous ne cherchons pas à mettre de l’huile sur les braises, nous avons démontré par le passé notre compréhension, mais nous exigeons plus de considération dans un contexte économique particulièrement tendu ces derniers mois.

A noter pour aujourd’hui : la Préfecture du Pas de Calais nous informe que les zones de stockage sur l’A16 (dans les 2 sens) et l’A26 (Setques) sont réactivées depuis ce matin. Évitez de circuler si possible sur ces routes au risque d’être bloqué de longues heures (tous les véhicules Poids lourds, peu importe leur destination sont stockés sur ces aires).
Des mesures de déviation et déroutage des poids-lourds, pourront être mises en place dans la journée. Nous reviendrons vers vous quand nous aurons de nouvelles informations.