Vous êtes ici

GNV / BIOGNV : le Gouvernement confirme et encourage les transporteurs dans leur appropriation du gaz vert

La FNTR salue les deux mesures présentées le 26 mars dans le cadre du groupe de travail « Méthanisation » présidé par Sébastien Lecornu, Secrétaire d’État auprès du Ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire. Ces deux mesures visent à accélérer le développement des énergies décarbonnées en faveur du BioGNV et contribueront à un déploiement renforcé d’une production massive de BIOGNV.

A l’occasion de la clôture des Assises de la mobilité, le 14 décembre 2017, la FNTR, la FNSEA, FNTV, REUNIR et GRDF avaient attiré l’attention des pouvoirs publics sur l’intérêt et le potentiel de développement des solutions mobilité gaz en France afin de répondre aux enjeux environnementaux et énergétiques au service d’une mobilité plus propre et de l’amélioration de la qualité de l’air. Les parties signataires invitaient les pouvoirs publics à mettre en œuvre une politique d’incitation des acteurs à franchir le cap de la transition énergétique à travers trois séries de mesures :

  • garantir au GNV/BioGNV un cadre fiscal et réglementaire propice à un essor accéléré
  • faciliter l’émergence d’une production massive de BioGNV en relation avec les territoires et le monde agricole
  • prolonger l’effort de déploiement d’un maillage efficace en points d’avitaillement GNV/BioGNV

Emmanuel Macron appelle l’Europe à accélérer le développement du GNV dans le transport routier de marchandises

Intervenant la semaine dernière lors d’une Conférence européenne sur le financement de la croissance durable, le Président de la République a appelé l’Europe à accélérer le développement du GNV dans le transport routier de marchandises secteur sur lequel la France est en 1ere position en Europe en termes de stations publiques d’avitaillement accessibles aux poids lourds.

« Il s’agit de nous engager résolument dans une révolution des transports (…) en convertissant les flottes de poids lourds au gaz. C’est une stratégie nationale que nous avons engagée. Elle doit aussi s’accélérer sur le plan Européen ».

Outre les mesures de prolongation du suramortissement jusqu’à fin 2019 pour l’achat de véhicule au gaz et le Gel de TICPE du GNV/BioGNV jusqu’à 2022 qui viennent encourager les efforts considérables des transporteurs, la FNTR a fait la proposition de valoriser économiquement la réduction des gaz à effet de serre et de polluants à l’instar de ce qui existe pour les économies d’énergie à travers le dispositif CEE.