Vous êtes ici

Edito FNTR : t'inquiète, ça fait pas mal

Les péages vont augmenter entre +1.45% et 1.76% ! Une augmentation entre 5 à 8 fois l’inflation, ce n’est plus une augmentation, c’est un hold-up

EDITO DE LA FNTR DU 22/09/2016

Depuis une semaine, c’est un festival. Et qu’on annonce qu’on va augmenter la fiscalité sur le carburant d’un ou deux centimes pour trouver 300 millions d’euros pour l’entretien des routes. Et qu’on y renonce pour indiquer ensuite qu’on va augmenter les péages pour trouver un milliard d’euros pour améliorer le réseau autoroutier. Et ce, par une augmentation dont on nous dit que l’impact sera « faible », entre 0.3 et 0.4%. Ainsi là où l’augmentation prévue était déjà de 1.46%, elle sera en réalité de 1.76% (seulement ?). Le reste sera pris en charge par les collectivités locales, déjà lourdement endettées.

Il est loin le temps où on nous promettait à grands cris le gel des péages. Oublié le rapport de l’Autorité de la Concurrence qui dénonçait, en 2014, un système de rente autoroutière. Ecartée la mission engagée par l’Inspection Générale des Finances et le Conseil Général du Développement Durable sur l’évaluation de la politique de gestion du réseau non-concédé qui, forcément, dans une vision globale, a un impact sur le réseau concédé. Tenu pour rien le Comité National des usagers qui est consulté, pour la forme, sur les augmentations de tarifs.

Il faudrait quand même qu’on nous ré-explique pourquoi on a privatisé les autoroutes sinon pour que des acteurs privés encaissent les péages et réalisent, en contrepartie, les travaux d’entretien et de modernisation nécessaires. Le secteur du transport routier s’acquitte déjà de 1.9 milliard (chiffres 2015) au titre des péages. Ceux-ci pèsent lourdement  dans les comptes des entreprises.  Le coût d’usage de l'autoroute a augmenté de 39,1 % entre 2007 et 2015 (source CNR). Alors qu’on vienne nous dire que les péages vont encore augmenter, et qui plus est, « faiblement » relève du parfait cynisme.

L’inflation oscille entre +0,2 et plus 0,3%. Mais les péages vont augmenter entre +1.45% et 1.76% ! Une augmentation entre 5 à 8 fois l’inflation, ce n’est plus une augmentation, c’est un hold-up. On nous annonce que ce plan d’un milliard pourrait créer 5000 emplois. Sous-entendu : ceux qui protestent sont de mauvais citoyens... Mais a-t-on fait le bilan des promesses des concessionnaires en 2015 de recruter 15000 personnes en compensation de l’allongement de la durée des contrats ? Et a-t-on pensé à chiffrer les pertes d’emplois dans notre secteur générées par l’accumulation de mesures prétendument « indolores » qui handicapent notre compétitivité ?