Vous êtes ici

Edito FNTR : réforme de l'Europe : la voie 9 ¾

Qu’il y ait nécessité de réformer l’Europe, de la faire avancer dans une logique plus proche des citoyens et des PME, c’est indiscutable. Mais il faudrait commencer tout de suite !

EDITO DE LA FNTR DU 28/06/2016

La voie 9 ¾ de la Gare de King’s Cross à Londres est celle du Poudlard Express, le train qui mène à l’école des sorciers. Comme il est raconté dans la série des « Harry Potter », cette voie n’est pas visible des Moldus (les non-sorciers). Pour y accéder, il faut traverser la barrière qui se trouve entre les voies 9 et 10. C’est indolore mais on doit faire attention que les Moldus ne remarquent rien. Il se trouve que par leur vote rejetant l’Europe, Harry Potter et ses amis ont pris la voie 9 ¾ au vu et au su des autres européens. De l’autre côté, on peut trouver le maléfique Voldemort, ou le sage Dumbledore dont le totem est un phénix, l’oiseau mythique qui meurt en brûlant et renaît de ses cendres. Clairement, ils sont partis vers l’école des apprentis sorciers, tandis que nous, pauvres Moldus, restons à nous demander comment l’Europe a pu perdre la magie qui a gouverné sa création. Par leur vote, les britanniques, qui ne seront peut-être dans quelques mois que les seuls Anglais, ont d’un coup de baguette décidé de leur sort.

Aux européens de trouver la clé pour sortir de cette situation inédite. Il faut sans doute revenir aux fondamentaux, voir sur quels principes nous sommes tous d’accord, et surtout démontrer en quoi l’Europe est utile aux citoyens et aux entreprises. Car des avantages, elle en a. Notamment dans le secteur des transports où le marché s’est développé considérablement, même si l’ouverture n’a pas été suffisamment bordurée par les convergences sociales et fiscales nécessaires. Même si ses détracteurs ne montrent que les défauts, même si les Gouvernements paient leur lâcheté à avoir mis tous les torts sur Bruxelles, sans assumer leur inertie à y agir de manière volontariste. Qu’il y ait nécessité de réformer l’Europe, de la faire avancer dans une logique plus proche des citoyens et des PME, c’est indiscutable. Mais il faudrait commencer tout de suite ! A défaut, nous, pauvres Moldus, serions tentés de sauter la barrière vers la voie 9 ¾ , et de  nous jeter dans l’inconnu. A la fin de l’histoire, pour achever son destin, le jeune sorcier doit mourir lui-même. Pour renaître. Faudra-t-il en arriver là ?