Vous êtes ici

Edito FNTR : la géographie pour les nuls

La géographie pour les nuls : la Lettonie et la Lituanie se seraient-elles fait la malle de l’Union Européenne ?

EDITO DE LA FNTR DU 15/09/2016

En annexe d'un rapport de diagnostic sur l'évaluation des politiques publiques en matière de contrôle des transports, figure un document sur lequel on peut lire : « En TRM, les entreprises qui détachent le plus de travailleurs sont (sic) la Pologne, la Roumanie, le Portugal, la Slovaquie et la Bulgarie parmi les membres de l’UE (ndr : Union Européenne). Il y a aussi, mais cette fois hors UE, la Lettonie et la Lituanie... » (re-sic).

Saperlipopette ! L’info est passée totalement inaperçue... Il n’y aurait donc pas eu que la Grande-Bretagne qui aurait quitté l’Europe ? Subrepticement deux pays supplémentaires se seraient fait la malle ? On nous aurait caché cet évènement, et l’Europe n’aurait plus que 25 membres...

Et qu’est devenue l’Estonie, troisième pays qui avec la Lettonie et la Lituanie constituent ce qu’on appelle les pays Baltes ? On s’inquiète, on se demande si on doit appeler Bruxelles. Après tout, ils ne sont peut-être pas eux-mêmes au courant. Mais non, c’est une erreur, la Lituanie (capitale : Vilnius), et la Lettonie (capitale : Riga) sont entrées dans l’Union européenne le 1er mai 2004  et en font toujours activement partie. Mieux, le commissaire européen à la santé et à la sécurité alimentaire est lituanien. Son homologue letton est, quant à lui, rien de moins que Vice-président de la Commission européenne, en charge de l’Euro, du dialogue social et de la stabilité financière ! On respire.

Mais on s’interroge aussi. Qu’une note d’un service important de l’Administration française, de plus en charge du contrôle le plus sensible qui soit, puisse comporter une bourde aussi énorme est assez consternant. Au passage, il y a semble-t-il personne pour relire les textes... A moins que celui ou celle qui relise n’ait pas percuté non plus.

Voilà bien un des drames français. On n’est pas très doués pour la « jographie ». Au collège, c’est en troisième qu’on aborde la France dans l’Union européenne, en dernière partie du programme de l’année. 25% du temps en géographie doit être notamment consacré à pouvoir situer les Etats membres de l’Union et leur capitale. Peut-être que le rédacteur de la note était le même qui avait écrit lors de l’épreuve du brevet « Ce qui différencie c'est l'Europe de l'Est il n'y a aucun pays, alors qu'à l'ouest ils sont tous là-bas. », ou lors de l’épreuve du bac « On dit que la Chine est une République Populaire car elle est très connue dans le monde entier ».