Vous êtes ici

Edito FNTR : demandez-nous le programme !

EDITO DE LA FNTR DU 16/02/2017

Pendant ce temps, nous établissons la liste des mesures et priorités qui sont les nôtres.

Cette campagne électorale est tracassante. Cela fait des semaines que soit on cherche les interlocuteurs transport dans les équipes des candidats, soit on va à la pêche de leurs programmes. On apprend que l’un a mis en place un « Forum des idées » à deux mois et demi du premier tour des élections présidentielles ! Le plus étonnant est celui qui a affirmé que « c'est une erreur de penser que le programme est le cœur » d'une campagne électorale. Selon le même, « la politique, c'est mystique ». Saperlotte ! C'est nouveau comme argument. A moins que cela relève plus du constat.

Mais alors, on va voter pour quoi ? Certains candidats nous font comprendre que ce n’est pas la bonne question : il faut savoir pour qui. Donc, la décision qui va engager le pays pendant cinq ans se basera soit sur la bonne mine, soit sur un rêve, soit sur les deux. Si telle ou telle mesure surgit ici ou là dans les médias, il est difficile de déceler quelle est la vision d’ensemble des postulants à la plus haute fonction de l’Etat. Le débat public semble aujourd’hui se résumer à trouver qui est plus blanc que blanc.

Pendant ce temps, les secteurs économiques établissent la liste des mesures et des priorités qui sont les leurs, au regard des besoins de terrain de leurs entreprises. Eux sont en campagne. Avec des positions et des propositions concrètes, comme c’est le cas dans le secteur du transport routier : refus de rétablir l'écotaxe, maintien du CICE, mesures pour la compétitivité des entreprises de transport, prise en compte de la révolution numérique. Un vrai programme, quoi... On ne peut pas sérieusement demander aux électeurs, et particulièrement à des chefs d’entreprises de signer un chèque en blanc sur le slogan : « Votez pour moi, vous verrez bien ensuite ce que je ferai ».  Avec cette logique, il ne serait pas étonnant qu’au moment de mettre dans l’urne son bulletin, celui-ci soit également plus blanc que blanc...