Vous êtes ici

Digital Transport & Logistic Forum

La FNTR a répondu présente la semaine dernière à Bruxelles aux deux journées de travail du Digital Transport & Logistic Forum organisé autour de deux groupes de travail.

Digital Transport & Logistic Forum sous-groupe I

Le premier, porte sur la dématérialisation des documents de transports dans le cadre des échanges entre les entreprises et les administrations (B2A) pour les données marchandises, en lien avec le règlement Européen du 17 Mai 2018 (eFTI). Le changement principal introduit par ce règlement concerne l’obligation pour les Etats Membres d’accepter les échanges par voie électronique et ce, pour tous les modes de transport.

Un échange qui devra se faire par le biais de plateforme eFTI (Exchange Freight Transport Information) certifiée par les autorités nationales.

Les plateformes devront disposer d’un modèle de données transport harmonisé, d’interface standardisées et utilisant une technologie neutre pour éviter les changements inutiles de systèmes informatiques.

La mission de ce premier groupe de travail est de proposer à la Commission des avis et une expertise technique pour la préparation des propositions légales qui encadreront :

  • la dématérialisation des documents
  • la définition du jeu de données communes
  • les procédures et les règles pour l’identification
  • l’authentification des parties pour permettre l’accès à ces plateformes eFTI
  • les exigences minimales pour les fournisseurs de services, la procédure de certification de ces fournisseurs

Les données personnelles et commerciales devront être protégées. Les données ne pourront être traitées que par un accès autorisé et authentifié, les opérations devront être enregistrées avec une possibilité d’archivage ; elles devront être protégées contre la corruption et le vol.

Elles ne devront pouvoir être traitées que par des utilisateurs autorisés et être accessibles pendant une certaine période. Les autorités devront y avoir un accès immédiat sur la plateforme eFTI.

Digital Transport & Logistic Forum sous-groupe II

La deuxième journée concernait les travaux du deuxième sous-groupe.

Ils ont porté sur l’élaboration d’un réseau fédératif de dialogue et d’échange via une plateforme pour toutes les parties prenantes du transport à l’aide d’outils numériques.

Il est ici question de soutenir les efforts de développement et de déploiement d’un corridor d’informations sur les marchandises transportées par tous modes et pour des échanges transfrontaliers.

En effet, il existe une variété de plateformes qui utilisent différentes technologies, différents systèmes et qui ne sont pas interopérables.

L’idée est de créer un protocole similaire à Internet qui permettrait d’avoir un point d’accès unique sur lequel les participants pourraient se connecter avec des applications différentes (pourquoi pas basé sur la technologie Blockchain).

Il s’agit donc de développer et de mettre en place une solution harmonisée, permettant de fédérer avec un seul point d’accès, de manière décentralisée et avec un enregistrement unique, les différents systèmes d’information, sous la forme d’une plateforme numérique pour permettre l’échange de données (peer to peer) et qui permettrait consolider les données de manière sécurisée.

Pour cela il est nécessaire d’identifier les obstacles opérationnels qui empêcheraient les flux d’être réalisés de manière souple et agile tout au long des process.

Enfin, il s’agissait d’identifier les barrières techniques, légales et administratives.

Les différents acteurs s’accordent à dire que, pour cela, nous avons besoin d’une technologie indépendante qui permette d’avoir accès aux données de manière simple et sécurisée, permettant l’interopérabilité.

Nous n’en sommes qu’au début et ces travaux vont continuer sur les 5 prochaines années.