Vous êtes ici

Des milliers d'emplois menacés

Il apparaît que, contrairement aux assurances qui avaient été données à de multiples reprises, les entreprises de transport pourraient ne pas être réglées des sommes dues, notamment pour les mois de mars et avril.


Le non paiement de ces sommes mettrait en grave péril le sort de ces entreprises de transport et de leurs milliers d'emplois.