Vous êtes ici

Brexit : la FNTR demande un statu quo de 3 ans

La sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne représente un défi majeur, en particulier pour le secteur du transport routier de marchandises qui se trouve au cœur des échanges économiques. Le long processus de négociations qui doit se terminer le 30 mars 2019 ouvre une période d’incertitude très forte. Les échanges de marchandises s’opérant majoritairement par la route, quelles seront les conditions appliquées aux entreprises de transport et aux marchandises après le Brexit mais aussi pendant une éventuelle période de transition ?

C’est une délégation de professionnels de la FNTR, par ailleurs présente à Bruxelles depuis 20 ans, qui a rencontré ce mercredi 8 novembre les négociateurs de la Task Force 50, service en charge de la préparation et de la conduite des négociations avec le Royaume-Uni, dans le cadre du Brexit. La Fédération a ainsi dressé l’ensemble des questions spécifiques au transport routier de marchandises devant être abordées lors des négociations pour le maintien des échanges commerciaux avec le Royaume-Uni.

Retour en vidéo sur cette journée du 8 novembre 2017.