Vous êtes ici

Brexit : grève du zèle des douaniers à Calais et Dunkerque, attention plusieurs kilomètres de bouchons

Brexit : grève du zèle des douaniers à Calais et Dunkerque, attention plusieurs kilomètres de bouchons

Cela ne va pas arranger les choses qui sont déjà très difficiles. Les douaniers de Calais ont déclenché le 4 mars une grève du zèle (contrôle systématiques) illimitée, sur les camions empruntant le tunnel et les ferries. Résultat : des kilomètres de bouchons. Attention également, mise en place de zones de retenue des poids lourds en amont sur l’A16 et l’A26 par la Préfecture.

Des douaniers de Calais (Pas-de-Calais) et Dunkerque (Nord) ont lancé ce jour une grève du zèle « illimitée ». Il s’agit pour eux de faire la « démonstration de ce qu’il va se passer avec le Brexit », c’est-à-dire la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

De longues files d’attente de poids lourds se sont formées dès hier. Des kilomètres de bouchons ont été comptabilisés sur l’A16 à l’entrée du tunnel sous la Manche ainsi que sur la rocade portuaire en amont du terminal des ferries. Les véhicules particuliers peuvent, eux, circuler normalement sur l’A16.

La Préfecture a également mise en place de zones de retenue des poids lourds en amont sur l’A16 et l’A26.

Si possible il convient d'éviter d'utiliser les axes autoroutiers conduisant vers ce littoral.

De nombreux migrants tentent par ailleurs de monter à bord des camions et remorques immobilisés, notamment vers la rocade portuaire, ce qui ne fait que démontrer les problèmes que nous avions envisagés il y a déjà longtemps.

Selon le syndicat FNTR Pas-de-Calais, il y a de nombreuses heures d’attente pour passer au tunnel et la zone de stockage sur l’A16 dont il est question est mise en place dans le sens Belgique/France.

La FNTR a immédiatement interpellé la DGDDI afin d’obtenir une position claire en matière de contrôle ainsi que sur les responsabilités/obligations/formalités des différents acteurs (Exportateur, Représentant en douane Enregistré, Transporteur Routier de marchandises, Conducteur et Importateur). La FNTR est également en lien permanent avec la Préfecture pour le suivi des opérations en temps réel.

Si la situation était compliquée compte tenu du fait de l’incertitude qui plane encore et toujours sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne, elle devient tendue du fait de ces actions qui pénalisent fortement le secteur du transport routier de marchandises et ses clients.