Vous êtes ici

8 propositions pour relever les défis sociaux, environnementaux et économiques de la distribution urbaine

Un rapport « Des Marchandises dans la Ville » vient d’être publié par le thinktank Terranova sur la logistique urbaine et les enjeux du dernier kilomètre de livraison.
Ce rapport, rédigé par Laetitia Dablanc, Michel Savy, Pierre Veltz, Axel Culoz et Muriel Vincent, vise à définir la logistique urbaine, poser un diagnostic et proposer des mesures pour améliorer l’efficience de la logistique urbaine.

A partir d’un constat de transformation sociétale où « jusqu’au XXe siècle le consommateur allait vers la marchandises, alors qu’au XXIe siècle la marchandise vient au consommateur », les rédacteurs de ce rapport ont cherché à apporter des pistes de travail et de mesures pour le législateur et les collectivités territoriales pour tenter d’améliorer l’efficience d’une logistique urbaine pourtant déjà efficace.

Décliné en 3 parties, le rapport présente (1) une définition de la logistique urbaine, (2) un diagnostic des situations au regard des multiples paysages urbains et (3) présente 8 propositions :

  • Rajeunir le parc de véhicules utilitaires
  • Donner un signal-prix à la circulation sur les autoroutes urbaines
  • Encadrer socialement le développement des plateformes numériques
  • Faciliter la construction d’entrepôts urbains
  • Intégrer la logistique dans les documents de planification urbaine
  • Encourager l’innovation
  • Intégrer la logistique urbaine dans le futur observatoire de la logistique (France Logistique 2025)
  • Développer la formation initiale et professionnelle spécifique à la logistique urbaine

Si l’on peut s’interroger sur l’acceptabilité de certaines propositions, notamment celle de la tarification des autoroutes urbaines, on peut retenir que ces dernières sont faites dans un objectif gagnant/gagnant pour les opérateurs.