Vous êtes ici

2018 : tous les feux au vert pour passer au GNV/BioGNV

2018 s’annonce sous les meilleurs hospices pour la transition énergétique avec une montée en puissance du nombre de stations GNV. Outre des prévisions annonçant une centaine de stations supplémentaires d’ici 2019, Elisabeth Borne Ministre des Transports, annonçait le 11 janvier dernier aux principaux acteurs de la filière GNV/BioGNV, sa volonté de construire une trajectoire de verdissement des flottes qui permettrait le plus rapidement possible  d’agir pour les zones où la pollution se concentre et d’atteindre les objectifs du Plan Climat. Si la Ministre a souligné le rôle prédominant du GNV/bioGNV, en complémentarité des autres actions du secteur, notamment le dispositif Objectif CO2 Les Transporteurs s’engagent, elle a insisté sur le fait que l’accéléeration du développement des points d’avitaillement nécessitait l’émergence de stations multisectorielles adaptées au besoin de tous les utilisateurs.

La FNTR Propose

« Raisonner maintenant à l’échelle du temps de l’entreprise »

Présente le 11 janvier, la FNTR a informé la Ministre de la nécessité pour les entreprises du secteur transport routier de marchandises (TRM) d’une politique d’incitation pour les aider à concrétiser franchir le cap de la transition énergétique. En effet, comme toute solution émergente le changement de modèle énergétique demeure fragile et ne peut s’opérer qu’à la condition d’une visibilité à moyen et long terme sur la fiscalité du carburant GNV/BioGNV et sur les incitations la neutralisation des risques économiques pour les entreprises afin de franchir le pas.

Valoriser économiquement, sur le modèle du dispositif CEE, la réduction d’émissions

Outre les mesures de prolongation du suramortissement jusqu’à fin 2019 pour l’achat de véhicule au gaz et le Gel de TICPE du GNV/BioGNVjusqu’à 2022 qui viennent encourager les efforts considérables d’une Profession qui a divisé par 2 ses émissions de NOx et réduit de 75 % ses émissions de particules en 20 ans, la FNTR a fait la proposition de valoriser économiquement la réduction des gaz à effet de serre et de polluants à l’instar de ce qui  existe pour les économies d’énergie à travers le dispositif CEE.

En 2018, profitez du suramortissement pour l’achat de véhicule au gaz et le Gel de TICPE

2 amendements soutenus de longue date par la FNTR et relatifs aux véhicules GNV/BioGNV viennent tout récemment d’être adopté au Projet de Loi de Finances 2018

  • La prolongation du mécanisme de suramortissement pour les véhicules GNV/BioGNV qui permet de réduire le surcout à l’achat ; Attention ce mécanisme s’achève en 2019
  • Le gel de la TICPE du GNV/BioGNV qui rend doublement plus compétitif ce carburant alternatif