Vous êtes ici

Transport d’hydrocarbures: halte aux obstacles à l’approvisionnement

Le 31/05/2017

La FNTR et l’Union TLF entendent rappeler que la majorité des conducteurs d’entreprises de transport d’hydrocarbures n’est pas en grève. Bien au contraire, les entreprises et les conducteurs sont mobilisés pour assurer la continuité des approvisionnements des stations-services. Cependant, ils sont victimes d’opérations d’intimidation par une minorité de syndicalistes dont certains n’appartiennent même pas au secteur des transports.

Le transport routier, en tant que secteur stratégique et maillon essentiel de l’économie française, est pris pour cible par quelques dizaines de personnes exerçant des pressions inacceptables sur les conducteurs non-grévistes : violences verbales et menaces physiques, jets de pierre sur les véhicules, etc.

La FNTR et l’Union TLF exigent que toutes les mesures nécessaires soient prises sans délai pour que ces troubles à l’ordre public cessent et que les personnels non-grévistes soient protégés.

Les deux organisations patronales précisent que les revendications de la CGT sont déjà traitées dans le chantier de négociation sur les classifications conventionnelles dont le calendrier est fixé de longue date.

La FNTR et l’Union TLF soulignent que si les revendications ultra sectorielles et isolées exprimées par un seul syndicat ne peuvent être audibles, elles restent ouvertes à un dialogue social constructif, global et serein avec l’ensemble des organisations syndicales.