Vous êtes ici

Taxe kilométrique belge : stop au chaos !

Le 04/04/2016

Les autorités belges ont maintenu leur décision de lancer la taxe kilométrique dès le 1er avril 2016 en dépit des multiples alertes lancées par les transporteurs et leurs représentants, aussi bien belges qu’européens.

Le pire était prévisible et se confirme hélas : points de service inopérants, thrombose des passages aux frontières, défaillance des OBU. De nombreux transporteurs belges, rejoints par les agriculteurs, ont décidé de manifester leur colère en bloquant les accès à la Belgique à partir de ce jour.


Résultat : quasi-impossibilité de se rendre en Belgique d’autant qu’il est très risqué de s’y rendre sans badge en raison des sanctions dissuasives (pour rappel : 1 000€ d’amende, obligation de régulariser dans les 3h, immobilisation … ).

Il est totalement anormal que l’entêtement à lancer ce dispositif se traduise par des pertes d’activité pour nos entreprises.

Face à ce chaos, l’exaspération gagne les professionnels des deux côtés de la frontière : une réunion de crise est organisée ce soir avec les autorités belges pour débloquer la situation.

La FNTR enjoint les autorités belges de revenir à la raison et prendre la seule décision qui s’impose : mettre en place, de manière rétroactive, une marche à blanc sur une période d’au minimum un mois permettant un rodage serein de l’ensemble du dispositif et un équipement des véhicules concernés.  Les sanctions et facturations pour la période du 1er avril jusqu’à la fin de cette période de test devront faire l’objet d’une annulation.