Vous êtes ici

Florence Berthelot a été reconduite à la présidence du comité de liaison européen de l’IRU

Le 07/03/2016

Florence Berthelot réélue à la présidence du Comité de liaison Transport de marchandises de l'IRU

Florence Berthelot, déléguée générale adjointe de la FNTR a été réélue à l’unanimité, jeudi 3 mars 2016, présidente du Comité de liaison de l’IRU auprès de l'Union européenne pour le transport de marchandises (CLTM). Les délégués des fédérations du secteur, représentants vingt pays de l’UE, ont également réélu les deux vice-présidents sortants : Erik Ostergaard (fédération danoise) et Peter Tropper (fédération autrichienne).

Le CLTM est le forum permettant aux Associations membres de l’IRU, établies dans l’Union européenne, de traiter les questions relatives à la politique des transports de l’UE. L’IRU (Union Internationale des Transports Routiers) est l'organisation mondiale du transport routier. Membre fondateur de l’IRU, la FNTR a toujours été très active au sein de cette organisation, au coeur des préoccupations européennes.

Vice présidente du CLTM depuis 2008, élue à la présidence en 2014, Florence Berthelot a été réélue à la présidence pour un mandat de 2 ans. Une belle récompense pour une personnalité impliquée dans le monde du transport routier depuis plus de 15 ans et reconnue au niveau national et européen pour son engagement au service des entreprises de transport routier de marchandises. Un poste qui lui permet également de figurer parmi les français influents qui président une instance européenne.

La réélection de Florence Berthelot à ce poste clé permet de poursuivre les travaux initiés sur les problématiques des distorsions de concurrence à l’échelle européenne. Ainsi, notamment, l’ensemble des questions liées au détachement des salariés, au cabotage ou aux VUL, à la responsabilité partagée, mais aussi sur la « décarbonation » du transport, l’innovation, l’évolution des nouvelles technologies...

L’avenir du transport routier français se joue au niveau européen. La double représentation de la FNTR à Bruxelles (où elle est la seule organisation professionnelle française du transport routier à avoir un bureau de représentation permanente) et à l’IRU, permet donc à la FNTR d’être un acteur incontournable du secteur et de porter les messages des entreprises françaises de transport routier.

Déclaration de Florence Berthelot :

« Dans une Europe qui connaît beaucoup d’interrogations et de soubresauts, il faut veiller à ce que la Profession du transport routier et de la logistique affiche une unité politique. Oui il y a des divergences entre les associations comme il y en a entre les Etats membres, mais mon rôle est de permettre à chacun de se retrouver autour d’un projet commun en faveur de la mobilité de demain. Le monde change, nous vivons de grands bouleversements technologiques, numériques qui impactent directement notre Profession. Il nous faut donc maintenir le dialogue et la cohésion car le challenge à relever est majeur pour l’ensemble des acteurs du transport routier de marchandises et de la logistique ».