Vous êtes ici

Enquête de conjoncture du Transport Routier de Marchandises (TRM) : Premier trimestre 2019

Le 17/04/2019

L’activité du TRM continue de ralentir

Après une année de faible croissance, l’activité économique continue de ralentir dans le secteur du TRM. Une majorité de chefs d’entreprises est moins optimiste qu’au 1er trimestre 2018 (0,0%, contre + 2,3%). Cette appréciation des dirigeants est à la moyenne à long terme, (graphique 1). Ils revoient donc à la baisse les perspectives d’évolution de leur activité future par rapport à l'année précédente (-0 ,1% au 1er trimestre 2019, contre + 1 ;5% au 1er trimestre 2018 – graphique 2). 

Pour autant, l’évolution des secteurs clients des entreprises du TRM reste positive, présentant même un rebond de la construction. Cependant, la croissance de l’activité manufacturière et du commerce est moindre par rapport au 1er trimestre 2018. (graphique 3).

L’évolution des effectifs reste stable

*Pour le 2e trimestre 2019, une majorité de chefs d’entreprises estime que le recrutement des conducteurs restera stable par rapport au 2er trimestre 2018. Elle est légèrement en hausse par rapport à la moyenne à long terme. A noter cependant que les prévisions des chefs d’entreprises sont plus pessimistes que celles de 2018 sur la même question (+0,1% au 1er trimestre 2019, contre +1,8% au 1er trimestre 2018 – graphique 4).

Et pourtant, les chefs d’entreprise restent globalement optimistes

En dépit d’un chiffre d’activité à la baisse, ce 1er trimestre reste rassurant pour le secteur du TRM. Le pourcentage de dirigeants qui estime que la situation est plutôt satisfaisante a augmenté par rapport aux deux derniers trimestres 2018, (tableau 1). Dans ce contexte, le baromètre de la FNTR, qui synthétise le l’évaluation des professionnels sur la situation récente de leur entreprise, confirme cet état d’esprit, bien que les entrepreneurs soient moins optimistes qu’aux deux premiers trimestres. (graphique 5).