Vous êtes ici

Conducteur routier décédé dans un accident causé par un barrage de migrants à Calais : la FNTR et TLF demandent des mesures immédiates et adaptées

Le 20/06/2017

Le 20 juin 2017 vers 3h45 sur l’A16 dans le sens Dunkerque Calais, un véhicule utilitaire léger (3.5T) immatriculé en Pologne, a dû freiner précipitamment et a percuté un des trois poids lourds ralentis par un barrage posé par des migrants. Le véhicule a pris feu et le chauffeur de la camionnette, n’ayant pu sortir à temps, est décédé.

La FNTR et TLF qui, depuis plusieurs années, tirent la sonnette d’alarme sur la problématique des migrants à Calais, déplorent un accident dramatique impliquant un conducteur routier.

C’est la première fois qu’un conducteur décède suite à la pose d’un barrage par des migrants : la FNTR et TLF redoutaient cet accident malheureusement trop prévisible.

En effet, malgré le démantèlement du camp de réfugiés fin 2016, la période estivale reste propice à l’afflux de migrants en Europe et plus particulièrement à Calais. Ces populations désespérées recourent à tous les moyens, y compris illégaux, pour tenter de passer vers le Royaume-Uni.

Si l’on ne peut évidemment pas rester indifférent à la situation humanitaire de ces populations, la FNTR et TLF rappellent avec fermeté que le transport routier et notamment les entreprises de transport du Calaisis, sont les premières victimes de cette situation qui ne manquera pas de s’intensifier, période estivale oblige !

Il est nécessaire que les pouvoirs publics locaux et nationaux puissent immédiatement, en concertation avec la Profession, prendre les mesures les plus adaptées pour traiter ces problématiques et éviter qu’un nouveau drame ne survienne.